menuMenu

Benapole

Benapole

Benapole, située dans la région de Khulna au Bangladesh, est une petite ville longiligne et poussiéreuse qui s’étend sur 2 kms le long de L’unique route qui mène à la frontière Indo-Bangladaise. Cette route se situe dans la dernière partie de la GT Road (Grand Truck Road), qui est l’un des axes majeurs de communication et de commerce entre les différentes provinces indiennes depuis le 16e siècle. Aujourd’hui la GT road s’étend sur plus de 2500 kms depuis son origine, dans la région de Chittagong au Bangladesh, jusqu’en Afghanistan en passant par le nord de l’Inde.


Benapole est donc idéalement située, sur la route stratégique qui mène à l’important « hub » commercial qu’est Calcutta 80kms plus loin, et constitue avec Petrapole, son équivalent Indien, un des plus gros postes frontières terrestres d’Asie.


Selon les autorités bangladaises, 90% des marchandises indiennes entrant sur le territoire, transitent par Benapole. La ville toute entière vit au rythme des routiers et du transport de marchandises, qui génère l’essentiel de son activité.


Le poste frontière, qui compte près de 150 personnes, est le principal employeur de la ville. Les autres habitants travaillent dans des petits restaurants, des échoppes ou des garages qui offrent des services aux routiers. Attirés par des taxes réduites et d’autres avantages qui leurs sont concédés, les camionneurs Indiens sont de plus en plus nombreux aux portes de Benapole. On dénombre ainsi près de 400 camions qui passent chaque jour la frontière dans les deux sens. Les importations augmentant ces dernières années de 15 à 20 % par an, on prévoit que les routiers soient 5 à 7 fois plus nombreux d’ici 2030.


Malgré ce développement, la progression des infrastructures de la ville est bien plus lente que celle du trafic. Les camions s’entassent à même la route, de part et d’autre de la frontière, en attendant de passer de l’autre côté. De la tombée de la nuit au petit matin les routiers qui n’ont pu traverser à temps installent un campement nomade. Une nouvelle ville mouvante émerge, faite de ruelles sales et étroites entre les camions, où la population slalome pour se frayer un chemin.


Il fait 41°C sous un soleil de plomb. La poussière pique les yeux. Le bruit des rickshaws se mêle aux vrombissements des moteurs. Une forte odeur de pneus brûlés, de graisse et de gaz d’échappement monte au nez. Bienvenue à Benapole.

http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_02.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_05.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_03_W_v2.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_04.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_01.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_10.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_14.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_11.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_13.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_08.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_09.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_06.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_07.jpg
http://clairelisehavet.com/files/gimgs/th-16_Benapole_Bangladesh_12.jpg
close